Chirurgie des seins tombants (ptose mammaire)

La chute des seins ou ptôse mammaire est liée à une distension de la peau devenue trop « grande » pour la glande qui, littéralement flotte dedans et tombe. On peut donc avoir de volumineux seins ptôsés ou des petits seins ptösés.
La ptôse mammaire peut apparaître dès la puberté, mais le plus souvent elle est la conséquence d’un amaigrissement, ou de la diminution du volume de la poitrine après les grossesses.

Le principe de la chirurgie des seins tombants

L’intervention chirurgicale de cure de ptôse mammaire consiste à adapter la quantité de peau en enlevant le surplus ce qui permet de reconcentrer, remonter la glande tout en remettant l’aréole et le mamelon en bonne position, ce qui correspond à un « lifting des seins ».
Comme on n’enlève pas de glande, le volume n’est pas modifié et la taille de soutien-gorge reste globalement la même.
Lors de cette intervention le volume des seins peut être augmenté de manière modéré par une réinjection de tissu graisseux (lipomodelage mammaire) ou de manière plus importante en y associant la mise en place d’implants mammaires (prothèses mammaires associées à la cure de ptôse mammaire).

En consultation avec le chirurgien esthétique du Cabinet Carré Esthétique Lafayette de Nantes, les techniques habituelles les plus adaptées seront décrites ainsi que la longueur et l’emplacement des cicatrices.

La durée d’hospitalisation

L’intervention se pratique sous anesthésie générale (environ 2h30), les suites sont peu douloureuses, l’hospitalisation est courte: 24 à 48h.
Vous devrez porter un soutien-gorge de maintien en permanence pendant le mois suivant l’opération.

L’aspect définitif : l’atténuation des cicatrices (souvent plus courtes que les cicatrices de la réduction mammaire) est jugée un an après l’opération, tandis que la forme de la poitrine est stabilisée à partir de 3 mois après la chirurgie. Bien entendu, un poids stable pour avoir un résultat durable dans le temps est important.
Les complications possibles et évoquées en consultation sont essentiellement l’hématome, les troubles sensitifs de l’aréole, les troubles cicatriciels et infectieux.

Cette opération permet le dépistage mammographique ainsi que la grossesse et en règle général l’allaitement.
La chirurgie de ptose mammaire n’est pas remboursée par la sécurité sociale. Il s’agit dans tous les cas d’une intervention esthétique. Il est recommandé de prendre une semaine de congé après l’intervention chirurgicale.
Une fiche d’information de la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique) vous sera remise et expliquée en consultation, elle permettra de vous informer, de vous rassurer et de vous expliquer les risques de la chirurgie (complications).

Dernière modification : 06/02/2018