Malformations mammaires

Il existe de nombreuses malformations mammaires, qui peuvent être présentes à la naissance, secondaires à un traumatisme (brûlures, accidents), ou survenir sans explication connue à ce jour.
Toutes ces malformations mammaires peuvent être traitées par le chirurgien plasticien. Elles entrainent une gêne psychologique sociale souvent très importante pour la patiente.

Le principe des malformations mammaires

Chez certaines jeunes filles les seins ne se développent pas de la même façon , elles peuvent avoir un sein strictement normal (forme , aspect..) et l’autre qui :

• soit ne s’est pas ou peu développé: on parle d’agénésie et d’hypoplasie. On peut traiter soit en mettant une prothèse mammaire d’un côté , soit par des injections de sa propre graisse (lipomodelage).
• soit pousse en tombant avec une base très étroite et une aréole très large. On parle alors de seins tubéreux. Ils apparaissent au moment de la puberté. Cette malformation est due à un défaut de la base mammaire, et prédomine dans la partie inférieure du sein. Elle se manifeste volontiers de manière asymétrique (en forme et en volume). Le traitement des seins tubéreux est variable en fonction de l’importance de l’anomalie. Si la glande est suffisante une chirurgie de remodelage est possible .Si le volume est insuffisant on associe le remodelage à la mise en place d’une prothèse mammaire.

Aujourd’hui un lipomodelage (injection de graisse) est une technique très utile et efficce.
Seins tubéreux et asymétrie mammaire peuvent être associées à des degrés divers . Elles sont source de très grands complexes chez ces jeunes filles qui se sentent anormales avec des seins très disgracieux.

Quand peut-on les opérer ?

Une fois la poitrine stabilisée dans son développement, en général 3 ans après l’apparition des premières règles, une opération est possible leur permettant de récupérer une poitrine symétrique en volume et d’aspect normal.
Les opérations associent les différentes procédures : prothèses mammaires et remodelage qui seront expliquées lors de la consultation, avec des schémas sur l’emplacement des cicatrices , quelques exemples photographiques permettant de mieux appréhender le résultat.
Le but est de leur permettre de vivre leurs premières années de jeunes femmes sans se sentir « différentes »
Ces opérations ne gêneront pas à long terme le dépistage du cancer du sein, ni les grossesses et l’allaitement est possible dans la plupart des cas.

La durée d’hospitalisation

Elle est variable et sera déterminée en consultation avec votre chirurgien selon la technique utilisée.
Une prise en charge partielle par la sécurité sociale est possible quand une prothèse est nécessaire.

Dernière modification : 06/02/2018